La référence des professionnels
des communications et du design

La grève des scénaristes américains aura des répercussions au Canada

La grève illimitée des scénaristes américains de cinéma et de télévision, lancée hier matin, pourrait avoir des répercussions notables sur l'industrie du divertissement aux États-Unis et, à moindre mesure, au Canada.

Les 12 000 scénaristes affiliés à la Writers Guilde of America (WGA) ont mis leurs menaces à exécution à l'issue de trois mois de négociations avec le regroupement des producteurs, l'Alliance of Motion Picture and Television Producers (AMPTP). La diffusion de plus en plus courante des oeuvres sur les téléphones portables et les baladeurs numériques est au coeur de ce mouvement de grève.

Les scénaristes réclament une revalorisation de leurs doits d'auteur sur ce type de diffusion ainsi que sur les vidéos-DVD, et l'extension des tarifs syndicaux et avantages sociaux aux émissions de télé-réalité. L'AMPTP, de son côté, considère que les émissions diffusées sur Internet ne sont pas encore assez rentables pour accéder aux demandes des scénaristes.

Le mouvement amorcé n'a pas eu d'équivalent depuis 1988. La dernière grève avait duré cinq mois et engendré une chute de l'auditoire des réseaux de télé de 9%. Selon l'Agence France-Presse, le blocage, qui avait coûté 500 millions$ à l'industrie en 1988, pourrait cette fois-ci durer plusieurs mois et se chiffrer à plus d'un milliard$. Les talk-shows pourraient être les premiers touchés par le manque d'auteurs. Ils pourraient recourir à des rediffusions.

"La grève aura assurément un impact sur les chaînes canadiennes qui présentent les émissions produites aux États-Unis en heure de grande diffusion", estime Yves Légaré, président de la Sarteq (Société des auteurs, recherchistes, documentaristes et compositeurs du Québec). CTV, qui retransmet des talk-shows américains, est en première ligne. "Des émissions comme celle de Jay Leno vont s'arrêter rapidement. Les diffuseurs vont devoir proposer des reprises ou les remplacer par des séries de télé-réalité moins coûteuses."

comments powered by Disqus