La référence des professionnels
des communications et du design

Un cadre environnemental pour l'industrie maritime

L'industrie maritime oeuvrant dans le corridor du Saint-Laurent et des Grands Lacs a adopté une politique environnementale. Cette politique est issue de l'Alliance verte, un partenariat environnemental de sept associations représentant plus de 500 entreprises maritimes canadiennes et américaines.

Dans l'optique de réduire l'empreinte environnementale de son industrie, l'Alliance verte a ainsi identifié six enjeux prioritaires : les espèces envahissantes aquatiques, les émissions atmosphériques polluantes, les gaz à effet de serre, les résidus de cargaison, les eaux huileuses et les nuisances liées aux activités portuaires (bruit, poussière, odeurs...).

Si cette politique concerne une vaste variété d'activités (ports et terminaux, armateurs domestiques et internationaux, compagnies d'arrimage, etc.), chaque entreprise y participe sur une base volontaire.

"[L'entreprise] entre dans un processus de certification ; elle doit elle-même proposer ses défis environnementaux et le plan d'action qui s'y rattache, dit Gerry Carter, coprésident de l'Alliance verte. Ainsi, il pourra s'écouler un an avant que les signataires de la politique ne soient reconnus officiellement certifiés selon une échelle qui va du respect de la réglementation en vigueur, jusqu'à l'excellence de leurs pratiques."

L'organisme prévoit diffuser au fur et à mesure sur son site Web la performance de chaque entreprise, une fois sa certification obtenue.

Pour télécharger la politique environnementale, cliquer ici.

comments powered by Disqus