La référence des professionnels
des communications et du design

L'avenue du Parc est-elle obèse?

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Ceci n'est pas un simple projet de plus, c'est un manifeste pour un Montréal mieux pensé, moins frileux, qui agit au lieu de se contenter d'être.

Tout a commencé avec la démolition de l'échangeur des Pins. Mario Brodeur, architecte averti, documenté et engagé dans sa ville, était, dès le début du projet, plutôt sceptique. La mise à plat des voies de circulation n'apporterait selon lui pas grand-chose de plus que quand elles étaient posées à quelques mètres du sol. Bizarrement, tout dans ce projet a été pensé en fonction de la circulation automobile, alors que les politiques de la Ville vont dans le sens contraire et tentent de réduire les déplacements en voiture vers le centre-ville. D'autant plus que ces voies immenses, même obèses (selon le trajet, un piéton peut en traverser jusqu'à 15), mènent inévitablement à des goulots d'étrangement dans toutes les directions qu'elles servent.

Lorsque l'appel à projet a été lancé par la mairesse de l'arrondissement Plateau Mont-Royal, Helène Fotopoulos, Mario Brodeur a profité de l'occasion pour faire valoir son point de vue et s'est adjoint l'expertise de quelques amis (architectes, universitaires, consultants, développeurs immobiliers). Ensemble, ils ont monté le projet Manifeste Parc.Pins, vraie proposition à la Ville en vue des futures consultations, mais aussi démonstration brillante que Montréal peut se penser autrement du point de vue urbanistique, architectural et aussi économique. Les auteurs ont mis au point un montage financier si évident et si clair qu'on se demande pourquoi le principe n'a pas été appliqué avant. Ils proposent comme point emblématique de cette entrée vers la ville une tour, pas pour faire de l'effet gratuit, mais parce que le site s'y prête et qu'une telle construction est nécessaire au developpement économique de Montréal.

Il faut visiter le site du groupe afin d'en comprendre toute l'intelligence et espérer qu'une telle vision contamine enfin les décideurs.

Ce groupe est composé de:
Federico Bizzotto, c.a., e.e.e., associé Développement d'Arcy-McGee
Mario Brodeur, architecte, consultant en patrimoine
Jacques Des Rochers, conservateur de l'art canadien, Musée des beaux-arts de Montréal
Benoît Dupuis, architecte associé, acdf* architecture/urbanisme/intérieur
Maxime Frappier, associé, acdf* architecture/urbanisme/intérieur
Jacques Lachapelle, architecte, historien de l'architecture, Université de Montréal

comments powered by Disqus