La référence des professionnels
des communications et du design

Le temps réfléchi

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Un lieu d'une rare qualité vient de débarquer dans le Vieux-Montréal et dès la rue, on sent qu'il se passe quelque chose de différent dans cette boutique qui porte le nom de Michel Brisson.

En fait, avant même de pousser la porte, on se retrouve devant une façade qui pourrait bien être située dans le quartier de Soho à New York, celle d'un de ces vieux bâtiments industriels qui abritent des commerces de luxe.

Quelque chose dans la lumière qu'elle émane et dans la géométrie qu'on y perçoit démarque immédiatement cette boutique, la deuxième de Michel Brisson, l'habilleur préféré des hommes qui ont du style. C'est aussi la seconde fois que le propriétaire des lieux s'adjoint le talent de l'architecte Gilles Saucier (Saucier + Perrotte). Il y a crée un assemblage ultraprécis d'éléments de différentes époques, tous évocateurs du lieu et réunis ici en une chorégraphie spatiale parfaitement maîtrisée.

L'espace s'aborde dans sa partie blanche, laquelle contient, comme une boîte, tous les éléments d'accrochage suspendus à une trame au plafond. Le système permet une multitude de configurations, et, dans tous les cas, l'éclairage suit, intégré à l'intérieur des portants.

Un long mur noir longe cet espace. Par ses réflexions, il multiplie les motifs graphiques créés par les fluorescents encastrés au plafond. Tout au bout, le regard se pose sur un immense meuble sculptural, paysage de rangement qui révèle, grâce à un jeu de rails, une deuxième couche, celle de l'entreposage, réduite ici à sa plus simple expression: des vêtements alignés sur deux rangées de cintres.

À gauche, se trouve le bloc des cabines d'essayage, qui se détache sur fond de briques, l'une des traces laissées de l'histoire du bâtiment.

Le clou de la boutique est un espace adjacent en marge du parcours. C'est une pièce carrée tapissée de boiseries, un cabinet de notaire dont le côté bourgeois a été perverti par un sol de douche fait de petits carreaux de céramique. La cohabitation entre l'ancien et le moderne crée un dialogue qui va au-delà de l'anecdote et qui soutient le propos de la boutique: celui d'une élégance à la fois avant-gardiste et discrète.

Michel Brisson
384 St-Paul Ouest

comments powered by Disqus