La référence des professionnels
des communications et du design

MusiquePlus fait plus de place au téléphone mobile (partie 1)

Depuis la rentrée télévisuelle, MusiquePlus se positionne un peu plus encore sur le créneau du contenu multiplateforme, interactif et multimédia.

Patrick Élie, directeur du service interactif de la chaîne, explique "que le téléphone mobile est en passe de devenir à moyen terme un outil de communication intégrée".

Pour l'instant, MusiquePlus fait office d'extraterrestre sinon d'électron libre dans le paysage des télés au Québec. La chaîne programme près de 10 heures (réparties sur 4 émissions) par semaine où une partie du concept repose sur l'appareil sans fil des téléspectateurs.

Patrick Élie indique qu'une des premières applications utilisées a été le SMS en direct (text2tv). Elle permet notamment au téléspectateur d'envoyer des dédicaces et de les voir s'afficher en temps réel à l'écran. "Notre stratégie mobile veut maintenant intégrer des applications comme le SMS en direct pour accroître le taux de rétention de nos émissions."

Évidemment, la diffusion d'émissions en direct constitue le parfait support pour ce type d'intégration mobile. "Nous avons su profiter de ce qui fait notre singularité pour y ajouter l'instantanéité du téléphone mobile", dit Patrick Élie.

Finalement, un fan de MusiquePlus peut ne pas être devant son téléviseur, mais reste fidèle à l'émission grâce à son petit écran mobile. Toutes ces interactions mobiles constituent aussi des sources de revenus potentiels, puisque le numéro court (51015) qui les soutient permet de facturer un dollar pour chaque transaction, directement sur le compte de l'abonné.

Avec un partage de revenus possiblement autour de 40% pour la chaîne (les opérateurs sont encore très gourmands dans leur modèle d'affaires, car ils gardent de 40% à 60% sur la tarification Premium d'un message texte), c'est une intégration qui a le potentiel de s'autofinancer.

À suivre.

comments powered by Disqus