La référence des professionnels
des communications et du design

Un forfait gratuit pour les d'jeunes from UK

Après les SMS gratuits, les week-end heures creuses, les 2+2 égalent 6 et toute autre formule, le petit monde des forfaits british va trembler sur ses bases.

 Après dix mois de recherches et d'essais, la révolution téléphonique est en marche. Le réseau de téléphonie mobile Blyk vient de sortir en grande pompe le St Graal du forfait téléphonique. Réservé uniquement à la génération des 16-24 ans, l'offre gratuite et mensuelle comporte le tchat, 217 SMS et 43 minutes de communication. Cette proposition ne sera accessible que par invitation d'un abonné déjà titulaire d'un compte et risque à coup sûr de faire la part belle à l'opérateur, qui en plus d'être courtisé par cette offre alléchante se fera désirer. Un arrière goût de déjà vu avec G-mail à l'initiative d'une opération virale analogue, qui à l'époque avait fait ses preuves.

Cet ovni débarqué dans le milieu des télécommunications concerne plus de 4.5 millions de post-pubères prêts à se jeter sur cette occasion encore inimaginable il y a quelques mois.

Oui, mais vous vous demandez comment Blyk va faire de jolis petits profits sans forfait payant ? La réponse prend la forme d'un conte des mille et un nuits revisité qui pourrait s'intituler «Blyk et les 40 marques». Les géants (Coca-Cola, Ford, L'Oréal, Mc Donald's, Mastercard, Xbox, Sony Ericsson, Sony BMG etc...) ont tous été attirés par le projet susceptible de toucher cette génération consommatrice avide de gratuité. En contrepartie du paiement de leur forfait par les sponsors, les futurs abonnés devront choisir selon leurs affinités, un panel des marques participantes à l'opération et recevront à doses régulières des offres ciblées.

Une idée que les d'jeunes consommateurs devraient accueillir avec grand plaisir en France dès que le galop d'essai aura été concluant outre Manche.

Mais n'oubliez pas que les + de 25 ans téléphonent et consomment également. Alors pensez à eux.

comments powered by Disqus