La référence des professionnels
des communications et du design

Axe, vedette d'une série télé

[Influencia] Ce soir, à 19 h, grande première à MTV: "The Gamekillers", un feuilleton en cinq épisodes "produit" par Unilever! La multinationale a encore frappé très fort...

Décidemment, l'entreprise est très créative lorsqu'il s'agit de ses déodorants. En mars 2006, le géant avait produit une série de documentaires de 30 minutes, "Sure/Rexona fans United", portant carrément le nom d'une marque dans le titre. Quelques mois plus tard, il produisait en Argentine le dessin animé "City Hunters".

Tout a commencé en 2005, lorsque Bartle Bogle Hegarty, l'agence d'Axe, a imaginé le concept "The Gamekillers" pour Axe Dry. La campagne était construite autour du thème suivant: chaque homme sait que des méchants autour de lui font tout pour briser ses tentatives auprès des filles. Un site proposait de découvrir le profil de ses 43 ennemis potentiels et la solution pour rester "cool" face à eux. Afin d'aller plus loin pour promouvoir son produit, la marque a conçu une série télé. Un peu réticente au départ, MTV a diffusé un épisode unique d'une heure, en février 2006. Succès total: 3,3 millions de téléspectateurs, un résultat comparable à certaines des émissions les plus populaires sur la chaîne! Cette émission a aussi été présentée au Canada sur The Comedy Network. Convaincue, MTV a accepté l'idée d'une série produite par @Radical Media.

Le scénario est simple, mais séduisant. Tout jeune garçon qui se respecte est obsédé du matin au soir par l'idée de mettre une fille (différente!) dans son lit. Mais il s'agit bien souvent d'un fantasme plutôt que d'une réalité. Pourquoi? Parce qu'à son insu, gravitent autour de lui des centaines, voire des milliers, d'empêcheurs de tourner en rond nommés les «Gamekillers». Dans la série, 14 d'entre eux vont gâcher la vie du jeune héros en l'empêchant de mener sa vie sentimentale en toute quiétude.

Une belle opération. Axe reste très discrète dans la série, n'apparaissant que dans quelques occasions dignes de "Où est Charlie?". Du contenu commandité comme on l'aime. L'effet Axe a encore frappé!

Ce texte est tiré du site Influencia, propriété des Éditions Infopresse.

comments powered by Disqus