La référence des professionnels
des communications et du design

NADbank: le Web et les gratuits de nouveau en hausse

La lecture des quotidiens sur Internet a augmenté de 2% cette année par rapport à l'an dernier, selon les plus récents résultats de l'étude NADbank.

Ces chiffres suivent la courbe inverse de la portée des quotidiens en version papier, laquelle a diminué de 1% de l'exercice 2005-2006 à celui de 2006-2007. "Ce n'est pas statistiquement significatif, mais comme nous l'observons depuis quelques années, cela démontre clairement une tendance au transfert du lectorat sur le Web", dit Line Boutin, associée à la recherche de NADbank.

Les quotidiens gratuits poursuivent aussi leur ascension. En valeur absolue, parmi tous les quotidiens du marché montréalais, 24 heures a le plus augmenté son lectorat sur cette période, passant de 205 400 à 227 800 (personnes ayant lu le quotidien la veille), une augmentation de 22 400 lecteurs. Métro, pour sa part, a grimpé de 301 600 lecteurs à 311 200 lecteurs.

La Presse a augmenté légèrement son lectorat de 9000 personnes parmi les participants ayant "lu hier". Sur cette même base, Le Journal de Montréal a baissé de 26 600 lecteurs. "Toutefois, ces dernières années, Le Journal de Montréal est le seul quotidien payant montréalais à avoir maintenu son lectorat au cumulatif, soit les lecteurs qui ont lu le quotidien au moins une fois durant la semaine", dit Jean-François Bélanger, directeur de la recherche marketing au Journal de Montréal et à 24 heures. "Mais il est clair que les quotidiens, avec toute la compétition en information, sont en profonde mutation. Outre la couverture traditionnelle des événements, leur rôle sera de plus en plus de créer la nouvelle. C'est l'approche sur laquelle Le Journal de Montréal mise beaucoup."

Publiée en septembre, l'étude intérimaire de NADbank comprend les résultats des sondages réalisés dans les quatre grands marchés canadiens, de septembre à décembre 2006 ainsi que de janvier à juin 2007. L'étude annuelle, qui présente les résultats de lectorats sur l'année pour 51 marchés canadiens est quant à elle publiée en mars.

Pour les résultats, cliquez ici.

comments powered by Disqus