La référence des professionnels
des communications et du design

Georges, l'alchimiste

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Georges Audet ne se revendique ni du design ni de l'architecture malgré sa formation dans ces deux disciplines; il préfère explorer leurs limites, cherchant à atteindre l'équilibre.

Détournement, permutation, transmutation... le titre de l'exposition Merlin: l'enchantement en cours au Musée d'art contemporain des Laurentides est pertinent. Tout comme l'univers de Merlin, l'oeuvre de l'artiste Georges Audet mystifie et séduit tant par sa dimension poétique que par son langage formel et sa rigoureuse volumétrie: "Mon rapport avec l'espace et l'architecture sous-tend ma démarche, comme jeux de construction et de déconstruction de la matière." Un rapport étroit qu'il entretient avec succès depuis plus de 20 ans.

Formé en architecture et en design (en ébénisterie et en scénographie aussi), Georges Audet amorce ses explorations en atelier et les complète in situ. Cela signifie que plusieurs pièces ne prendront leur forme "définitive" qu'une fois leur mise en espace accomplie, selon une ordonnance bien précise: l'oeuvre est verticale ou horizontale, tronquée ou basculée, solitaire ou groupée avec d'autres pour n'en former qu'une à l'instar de la puissante La Porte de Bruges, un duel de transparence entre poignées de portes assemblées et de bois sculpté en dentelles.

Musée d'art contemporain des Laurentides
101, place du Curé-Labelle
Saint-Jérôme
Jusqu'au 28 octobre

comments powered by Disqus