La référence des professionnels
des communications et du design

Les plateformes de diffusion en mutation

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

À l'initiative de l'Association des producteurs de films et de télévision du Québec (APFTQ), et en collaboration avec le Regroupement des producteurs multimédia (RPM), la firme de développement et de recherche Radar services médias a mené une étude sur les nouvelles plateformes de diffusion média.

Infopresse s'est entretenu avec Gilbert Ouellette, président de Radar, qui a conduit cette étude de mars à juillet 2007.

Selon lui, le besoin venait tant de ses propres clients que de l'APFTQ, organisme avec lequel il collabore régulièrement. L'enquête visait à brosser un portrait de la situation, dit-il, et à créer une base commune de connaissances. 

L'étude établit que les conditions technologiques ont favorisé l'apparition de plateformes de diffusion. On nomme entre autres l'accès généralisé à une large bande passante, la compression numérique, l'utilisation du téléphone sans fil et le fait que les appareils puissent communiquer entre eux beaucoup plus facilement.

Parallèlement, le mode de consommation des médias a aussi changé. Les jeunes ont particulièrement intégré ces nouveaux modes de consommation. Ils sont volontiers des utilisateurs multiplateformes et multitâches qui délaissent la télévision au profit de l'ordinateur, de la console et du cellulaire. Par ailleurs, il faut désormais compter avec les capacités de production et de diffusion des consommateurs, par les plateformes comme YouTube ou MySpace

D'après l'enquête, tous ces changements ont favorisé l'utilisation grandissante de nouvelles plateformes de diffusion comme les vidéos en ligne, la télévision par protocole IP, la diffusion sur appareils mobiles et sur consoles de jeux.

L'apparition de services comme la vidéo sur demande et la baladodiffusion modifient également la donne. Comme on assiste désormais à une fragmentation de l'auditoire, les investissements publicitaires se font en partie vers les nouvelles plateformes, Internet en tête.

Interrogé sur l'avenir des nouvelles plateformes, Gilbert Ouellette estime que les grands acteurs comme Apple, Sony ou Disney devront établir des alliances pour atteindre un auditoire de plus en plus éclaté.

L'étude complète est disponible ici.

comments powered by Disqus