La référence des professionnels
des communications et du design

L'avenir des médias dans la balance

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) entreprend aujourd'hui à Gatineau ses audiences publiques sur la "diversité des voix" dans les médias au Canada.

Elles visent à redéfinir le cadre global de la propriété des médias. La politique réglementaire qui en résultera pourrait donc affecter aussi bien les futures transactions entre les divers groupes médiatiques du pays que le fonctionnement interne des organes de presse.

Cette révision survient alors que d'importantes transactions ont redessiné le paysage médiatique au pays. Au cours de la dernière année seulement, CanWest a avalé Alliance Atlantis, Astral a acquis Standard Broadcasting, tandis que CHUM est passé aux mains de CTVGlobemedia. Au CRTC, toutefois, on affirme que le processus n'est pas le résultat direct de ces transactions et que celles-ci ne seront pas touchées par la nouvelle politique.

Le CRTC devrait entendre aujourd'hui les mémoires de Radio-Canada/CBC, CAB/ACR, CTVGlobemedia, CanWest MediaWorks et Shaw Communications.

Toute la semaine, les grandes entreprises médiatiques du pays défileront pour faire valoir leur point de vue. Quebecor, Astral et Bell devrait être entendues demain, tandis que Rogers et Corus se présenteront jeudi.

Des groupes représentant des professionnels de l'industrie et diverses associations exposeront également leur vision. On compte parmi eux la Fédération professionnelle des journalistes du Québec et l'Association canadienne des journalistes, qui déposeront leurs mémoires mercredi.

Au total, 55 entreprises et organismes défileront devant le CRTC cette semaine.

Par ailleurs, le CRTC a publié la semaine dernière un rapport recommandant une déréglementation de l'univers télévisuel au pays. Le rapport produit par les avocats Laurence Dunbar et Christian Leblanc sur la demande du CRTC affirme que "la demande des consommateurs devrait jouer un rôle plus important dans le système de radiodiffusion canadien".

Toutefois, les coauteurs recommandent également que le CRTC contrôle mieux la diffusion d'émissions américaines sur les ondes canadiennes. Ils soulignent que des télédiffuseurs canadiens programment "des émissions américaines pendant les heures grandes de grande écoute, au détriment des émissions canadiennes". Pour lire le rapport, cliquez ici.

comments powered by Disqus