La référence des professionnels
des communications et du design

Les Echos ciblent les early adopters

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Révolution dans le monde de la presse avec le lancement grand public de la version e-paper du quotidien économique: une première mondiale.

 

Les consommateurs précurseurs de nouvelles technologies vont être servis. L'arrivée de l'e-paper sonne comme le début d'une nouvelle ère. Les Echos présents sur Internet depuis 1996, disponibles sur de multiples supports (PDA, mobile, bêta-testeur d'une version presse du Tablet PC...), suivent l'évolution des technologies e-paper depuis 2004.

Disponible sur e-paper, la nouvelle version des Echos «allie les avantages du papier et du web» explique Philippe Jannet, directeur des éditions électroniques du groupe Les Echos. Elle permet ainsi de lire l'intégralité du journal du jour et de disposer d'une actualisation de l'information financière et boursière, toutes les heures, de 4 heures à 21 heures, qui peuvent être réalisée par connexion réseau ou par Wifi.

Les futurs propriétaires du petit bijou n'auront que l'embarras du choix concernant l'offre éditoriale. Des accords passés avec l'AFP, les éditions Pearson Education, Nathan, Flammarion, Le guide du Routard - Hachette et M21 donneront à l'utilisateur l'embarras du choix. Les lecteurs auront accès à deux readers  (boitiers capables de lire l'e-paper et suffisamment légers pour être glissés dans la poche).  Un reader spécifique (adapté par Ganaxa en collaboration avec les Echos) d'une valeur de 649euros et le reader Iliad d'Irex, proposé à 769euros. Chaque machine propose  des configurations de contenus propres. La version e-paper est également compatible avec les principaux readers du marché.

Pour compléter son offre, les Echos lancent une librairie 100% e-paper, déjà riche de près d'un millier d'ouvrages. Deux projets viendront s'ajouter au tableau de chasse des Echos. L'ouverture de son kiosque sur le net aux autres acteurs de la presse, histoire d'élargir l'offre aux abonnés et  un partenariat avec Amazone qui va lancer son propre e-paper made in USA. La version américaine regroupera tous les grands quotidiens US, Le Monde, Les Echos...

L'e-paper compte actuellement 200 clients (une souscription pour une version test avait été lancée avant l'été) et vise de 1.500 à 2.000 abonnés avant la fin 2007. La cible: celle des lecteurs des Echos, qui voyagent et aiment la technologie. Le financement repose sur les abonnements et la publicité.

Tous les fans de presse ne se précipiteront peut-être pas demain sur le quotidien électronique mais il s'agit là réellement d'une nouvelle opportunité pour la presse. Et pour les Echos d'un agrandissement de leur terrain de jeux, le groupe devenant de facto un des fers de lance de l'évolution de la presse française.

comments powered by Disqus