La référence des professionnels
des communications et du design

Raffinati, en quête d'identité

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Peu de gens auront eu la chance de la voir, car cette boutique n'a duré qu'un court été; il est des choix parfois difficiles à assumer.

Il s'agit en effet d'un nouvel élan pour Raffinati, griffe montréalaise de prêt-à-porter qui a plus de 25 ans d'existence: une nouvelle designer en Nadya Toto et un nouveau design pour la boutique située dans le prestigieux magasin Ogilvy.

L'aménagement, confié aux designers d'intérieur BlazysGérard, devait refléter ce vent de modernité. Il tire son inspiration du pliage et du dépliage du vêtement: un pliage horizontal qui enserre l'espace d'exposition jusqu'à inclure les cabines d'essayage situées au fond, un autre, vertical celui-là, qui délimite l'espace d'exposition secondaire et le comptoir d'accueil.

Les portants, géométries aériennes suspendues au plafond, permettent de dégager complètement le sol et d'embrasser l'ensemble de l'espace d'un seul regard. Leurs ombres créent aussi des figures graphiques sur le mur devenu toile pour les accueillir.

Les surfaces, déclinées dans des camaïeux de blanc et en gris foncé pour le sol et les cabines, alternent entre le très lustré, qui reflète l'utilisateur en mouvement, et le mat, qui laisse parler les textures des vêtements.

Épuré mais très contrôlé, cet espace a finalement été jugé trop extrême pour la clientèle habituelle de la marque, qui a un peu perdu ses marques.

L'espace est donc de nouveau en rénovation. On attend de voir la suite.

comments powered by Disqus