La référence des professionnels
des communications et du design

La mobilité accessible à tous

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Sébastien Dubois, finissant en design industriel de l'Université de Montréal, vient de remporter le premier prix dans la catégorie "Body" lors du concours Index 2007, à Copenhague.

Le jury a été séduit par sa proposition d'un pied artificiel, destiné aux victimes des mines antipersonnelles dans les pays en voie de développement. Le premier prix était accompagné d'un chèque de 100 000 euros (environ 145 000 $).

La prothèse a la caractéristique d'emmagasiner l'énergie du marcheur et de propulser sa jambe vers l'avant. Ce type de prothèse existe depuis plusieurs années, mais est extrêmement dispendieux, pouvant aisément atteindre 4000 $. Celui développé par Sébastien Dubois peut au contraire être produit localement pour environ 8 $.

Le but était de créer une prothèse avec des matériaux disponibles dans les pays en voie de développement. Certaines espèces d'arbres ou de bambous ainsi que des ressorts métalliques ont d'abord été envisagés pour leurs propriétés mécaniques. Le bois et le bambou se sont révélés très sensibles à l'humidité, alors que le métal est beaucoup trop lourd pour cette application. Finalement, le designer a choisi la fibre de verre et la résine. Peu coûteux et aisément disponibles, ces matériaux ne sont toutefois ni biodégradables ni recyclables.

La prothèse est inspirée du pied humain sans en être une réplique exacte. Elle est légère, solide, résistante à l'eau et s'adapte à la pointure et à la taille de celui à qui elle est destinée. Une charte a été créée pour indiquer aux responsables de sa fabrication le nombre de couches de fibre de verre nécessaires en fonction du poids du patient. La prothèse peut être produite dans n'importe quel atelier.

"Mobilité pour tous" a aussi remporté un prix dans la catégorie "Prototype" au Composite on Tour 2 en février dernier en Belgique.

comments powered by Disqus