La référence des professionnels
des communications et du design

L'analyse de la rentrée télé par Cossette

Cossette Médias, division médias du Groupe Cossette Communication, livre sa vision de la rentrée télé, qui présente 10 heures de nouveautés.

Selon l'agence, la télé est "bien vivante, et ses niveaux d'écoute se sont maintenus au cours de la dernière saison, auprès de tous les groupes cibles prisés par les annonceurs".

À noter que si les recettes publicitaires ont augmenté de 7,6% en un an, leur répartition se fait différemment. "Les revenus publicitaires des réseaux conventionnels stagnent, alors que ceux des spécialisés progressent [...] La plus forte croissance de revenus provient toutefois de la télé à la carte et de la vidéo sur demande, en hausse de 41%."

TVA, qui cumule une part de plus de 26% (auprès des adultes 25-54 ans) misera sur les valeurs sûres de sa programmation (Occupation double, Le banquier, Annie et ses hommes, Le coeur a ses raisons), selon Cossette.

Radio-Canada, qui a perdu trois points de part de marché la saison dernière, présente "une grille épurée de nouveautés, tablant sur deux séries majeures: Les boys, pour deux saisons et Casino 2 cet hiver". D'après l'agence, "les émissions de la chaîne sont rassembleuses auprès de groupes cibles moins larges et elles jouissent souvent d'une excellente critique".

TQS inscrit à sa grille une quatrième saison du poids lourd Loft Story. La grille fait la part belle au divertissement et à l'humour, selon l'agence. "Le service de l'information sera une pierre angulaire à TQS, qui propose de nouveaux animateurs", affirme Cossette.

Enfin, concernant les parts de marché des réseaux spécialisés au cours de la dernière année, l'agence affirme que "la grande majorité des chaînes affichent un gain: Mystère a triplé sa part, alors qu'Artv, Canal Évasion et RIS l'ont doublée." RDS, en tête avec 17% de l'écoute des réseaux spécialisés, proposera plus de 1000 heures de programmation en haute définition. L'agence note également que Télé-Québec "augmentera le nombre de minutes commerciales, passant de 8 à 12 minutes à l'heure, exception faite des émissions pour enfants, des films et de certains documentaires".

comments powered by Disqus