La référence des professionnels
des communications et du design

La présidentielle française bat des records mobiles

Après les grands instants de la vie quotidienne des Français (St-Valentin, fêtes des Pères, des Mères, etc.) au cours desquels l'achalandage SMS atteint des sommets, c'est au tour de la vie politique française d'avoir ses "instants mobiles".

À l'occasion des dernières élections présidentielles, les opérateurs français ont vu leur achalandage monter vers des sommets. SFR a ainsi enregistré un record de 1117 SMS/seconde, soit trois fois plus qu'un dimanche ordinaire. Orange a comptabilisé plus de 10,2 millions de SMS, avec un sommet à 1569 SMS/seconde. Et Bouygues a compilé quatre fois plus de SMS qu'à l'habitude.

Au-delà du SMS, les portails mobiles des opérateurs ont séduit les partisans mobiles des deux candidats. SFR a ainsi comptabilisé 1,5 million de visites sur son portail "Présidentielle 2007" du début de mars jusqu'au second tour de scrutin. Près de 40% des visiteurs se sont connectés au fil d'information, 20% ont participé aux forums et 25% ont consulté le sondage quotidien.

De son côté, Orange a fait monter le temps de consultation de son portail mobile de cinq à neuf minutes par jour et par utilisateur, en plus de multiplier son auditoire par trois, et par cinq l'achalandage de vidéo à la demande!

Pour Bouygues, son offre de télévision en mode broadcast (DVBH - système de radiodiffusion hertzienne numérique destiné à une réception sur terminal mobile) a enregistré une hausse de 600% durant le débat entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal.

Même si les opérateurs sont toujours discrets quant à la rentabilité du contenu mobile, c'est un créneau qui, de toute évidence, gagne en popularité et génère un revenu conséquent.

Quand on estime qu'au Canada le SMS représente environ 90% des revenus, on comprend que c'est une manne à entretenir, même en Europe. Et c'est sans compter les services de consultation mobile payants.

comments powered by Disqus