La référence des professionnels
des communications et du design

Exposition, conversation et soirée festive: le CCA fait sa rentrée

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Pour le quatrième et dernier volet de la série Tangente, au Centre canadien d'architecture (CCA), le photographe japonais Naoya Hatakeyama a créé trois séries photographiques de maquettes architecturales qui défient les notions d'échelle et la perception de la réalité. Lancée en 2003, Tangente vise à inciter les artistes à réfléchir au lien qui associe photographie et architecture, à partir d'un ensemble de photos de la collection du CCA.

Le 27 septembre, premier jour de l'exposition, Naoya Hatakeyama sera en conversation publique avec le commissaire, Hubertus von Amelunxen, à 18h au théâtre Paul-Desmarais. Par ailleurs, dans le cadre des Journées de la culture, un postvernissage sera organisé le 28 septembre, de 20h à 23h. Jordan Dare y altèrera les perspectives avec des rythmes électroniques, alors que des projections orchestrées par Ilu joueront avec les perceptions d'échelle et le corps humain en mouvement.

Exposées jusqu'au 3 février 2008 dans la salle octogonale, les séries "New York / Window of the World", "New York / Tobu World Square" et "Tokyo / Mori Building" seront ensuite intégrées aux collections du CCA. Naoya Hatakeyama a choisi d'exposer, en plus de ses propres photographies, cinq images extraites des collections l'ayant inspiré. Elles montrent des maquettes conçues par des architectes de l'époque moderniste et révèlent comment la photographie servait alors d'instrument stratégique pouvant influencer la perception et la compréhension des édifices, construits ou conceptuels.

Les visiteurs pourront ainsi observer la photographie d'une maquette de l'annexe du Palais de justice de Montréal, conçue par l'architecte Ernest Cormier, de même qu'une perspective d'une maquette que Martin Wagner a réalisée pour le concours de Potsdamerplatz en 1928. Ils verront aussi l'image de deux architectes russes debout au-dessus de la maquette d'un complexe d'édifices projetés en Union soviétique, ainsi qu'une vue de l'Unité d'habitation de Le Corbusier que Lucien Hervé présente comme un jeu de pièces prêtes pour l'assemblage. Enfin, on y montrera un photomontage qui intègre un projet d'hôtel d'Oscar Niemeyer à un paysage idéalisé.

S'inspirant de ces images, Naoya Hatakeyama a quant à lui photographié des maquettes architecturales de Tokyo et New York. Dans une série en noir et blanc rappelant l'esthétique moderniste, une maquette sert de cadre à des photos qu'on penserait prises depuis les véritables rues de New York. Une autre maquette de cette ville se transforme en une suite de compositions géométriques rythmiques et colorées empruntées au vocabulaire de la peinture. Dans la troisième série, Naoya Hatakeyama crée de larges panoramas semblables à des vues aériennes de Tokyo, et présente la ville comme une interminable accumulation d'édifices et d'infrastructures.

comments powered by Disqus