La référence des professionnels
des communications et du design

Changer le monde grâce aux jeux vidéos

"Darfur is Dying" plonge le joueur dans la réalité d'un camps de réfugiés soudanais.

Les créateurs de jeux vidéos utilisent leur savoir-faire pour sensibiliser les jeunes aux enjeux sociaux, politiques ou climatiques. Depuis quatre ans en effet, la conférence mondiale Games for change (G4C) réunit à New-York des spécialistes aux horizons divers : designers de jeux et artistes, mais aussi représentants de l'éducation nationale, ONG, fondations, etc.

On y présente notamment les dernières créations en matière de jeux vidéos à caractère éducatif, allant de la lutte contre la pauvreté aux conflits politiques mondiaux. Par exemple, dans Darfur is Dying, le joueur devient l'un des 2,5 millions de réfugiés soudanais luttant pour sa survie. Selon sa conceptrice, Susana Ruiz, "l'objectif est de toucher un public à qui les articles du New York Times ou du Washington Post ne sont pas vraiment accessibles, qui n'est pas non plus militant a priori et qui n'irait pas spontanément voir un document sur le Darfour au cinéma."

Même l'ONU a adopté cette approche : en 2005, le Programme alimentaire mondial a créé Food Force, qui permet de sensibiliser les enfants de 8 à 13 ans aux problèmes de la faim dans le monde. Dès son lancement, le jeu a été téléchargé plus de 3 millions de fois en à peine 6 mois.

Aujourd'hui, les grands noms de l'industrie du jeu s'y mettent également : Microsoft a lancé le mois dernier son Xbox 360 Games for Change Challenge, un concours mondial qui invite les étudiants à créer un jeu consacré aux changements climatiques. L'équipe gagnante pourrait voir son jeu disponible pour téléchargement depuis la plateforme Xbox Live Arcade.

Source : Graine de changement

comments powered by Disqus