La référence des professionnels
des communications et du design

Disney fait de l'or avec ses produits dérivés!

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Disney l'enchanteur, qui perdait de l'argent jusqu'en 2005 engrange maintenant, tout comme Picsou, des millions de dollars.

Après une période difficile pour les studios Disney, la politique, depuis 2 ans, de leur nouveau big boss, Robert Iger, apporte des lingots d'or. Le recentrage passe par des films à caractère familial plus rentables (Pirates des Caraïbes), par des feuilletons à succès diffusés dans plus de 200 pays (Desperate Housewives, Lost), par des investissements dans les parcs de loisirs de Floride, de Californie et de France et surtout par la signature de licences et de produits dérivés.

Quel parent n'a pas craqué pour un repas au McDo, son chérubin voulant collectionner les figurines de ses dessins animés préférés et obligeant père et mère à engloutir frites et hamburgers quatre à cinq semaines d'affilée pour posséder la série!

Du luxe à la grande distribution, chacun y va de son héros favori. Le cristallier Swarovski choisit Winnie l'Ourson, Tigrou, Porcinet et Bourriquet. La maison Boncolac, 3ème sur le secteur des glaces, séduit les bambins avec Nemo et les ados avec Pirates des Caraïbes. Si vous avez la chance d'en trouver encore, consommez ces granités et ces esquimaux avec les boîtes collector de biscuits Delacre à l'effigie du couple mythique des souriceaux Mickey et Minnie. Du côté des adultes, minceur oblige avec les édulcorants Canderel incarnés par les sulfureuses et sexy Desperate Housewives.

Pour rêver et jouer à la princesse, les petites filles se parfumeront avec les jus Airval: Cendrillon, Belle et Blanche Neige pour les plus jeunes, Pirates Caribbean pour les futurs corsaires.

Pour remplir son coffre-fort, l'oncle Donald avait eu le nez creux et fin en s'associant puis en rachetant Pixar, le génial créateur du dessin animé en 3D «Cars». Il faut dire que les petites voitures laissent de réelles traînées de dollars sous leurs roues. La monnaie risque d'être aussi sonnante et trébuchante avec Ratatouille, le film de l'été ou l'histoire d'un «rat de goût qui a envie de devenir un grand chef».

comments powered by Disqus