La référence des professionnels
des communications et du design

Google accélère son "verdissement"

Le siège social de Google, en Californie, doté depuis peu d'un toit solaire.

Google poursuit son engagement à l'égard de l'environnement, en annonçant l'ambitieux objectif d'être carboneutre d'ici la fin de l'année. Pour y parvenir, l'entreprise a d'abord calculé son empreinte écologique -- basée sur l'électricité consommée, les voyages d'affaires, la fabrication de ses nombreux serveurs, etc. --, calcul qu'elle a ensuite fait approuver par l'ONG américaine Environmental Resources Trust.

Sur cette base, elle a défini un programme réparti selon trois types d'actions : améliorer l'efficacité énergétique de ses opérations, accélérer ses achats en énergie renouvelables et acheter des crédits d'émissions pour les gaz à effet de serre qu'elle ne parvient pas à neutraliser.

Au cours des derniers mois déjà, Google a multiplié les initiatives "vertes". Ce printemps, elle finalisait l'installation de son vaste toit solaire (1,6 mégawatt) à son siège social de Mountain View, en Californie ; 30% de l'énergie de l'édifice devraient ainsi être fournis par cette source renouvelable.

L'entreprise a également lancé, en partenariat avec Intel, la Climate Savers Computing Initiative. Objectif : rassembler l'industrie des technologies -- fabricants d'ordinateurs et de composants électroniques -- afin d'accélérer l'adoption de pratiques écologiques et efficaces. L'organisation souhaite ainsi diviser par deux d'ici à 2010 l'énergie consommée par les ordinateurs.

Dernière annonce en date, faite en juin : Google participe à un projet de voiture électrique, un concept de véhicule hybride "amélioré" qui consomme encore moins d'énergie et que l'on peut recharger depuis le réseau.

Pour consulter l'ensemble du programme A Clean Energy Future de Google, cliquer ici.

comments powered by Disqus