La référence des professionnels
des communications et du design

Nokia repasse en tête de la technologie responsable

Les efforts d'Apple en matière de responsabilité environnementale lui permettent de gagner 4 places dans le classement de Greenpeace.

Alors que Nokia et Apple grimpent dans le classement de la technologie responsable publié par Greenpeace, Sony et HP y poursuivent leur chute. Greenpeace France vient en effet de publier la 4e édition de son classement trimestriel "Pour une high tech responsable", initié en août dernier.

Après avoir été en tête du classement lors des deux premières éditions, Nokia s'était vue déclassée par le manufacturier chinois Lenovo lors de la troisième édition, publiée en mars (lire l'article). L'entreprise vient de retrouver sa place, notamment grâce à ses efforts destinés à éliminer complètement les retardateurs de flamme bromés et à son soutien au principe de responsabilité individuelle du producteur (RIP) selon lequel chaque entreprise est responsable des déchets électroniques issus de sa propre marque. Lenovo se retrouve ainsi juste derrière, ex-aequo avec Dell.

Par ailleurs, pour la première fois depuis le lancement de son classement, Greenpeace encourage les efforts d'Apple : l'entreprise, qui stagnait en queue de classement depuis le début, gagne ici quatre places, grâce à ses engagements annoncés en mai (lire l'article).

Sony et HP sont quant à elles montrées du doigt par Greenpeace pour leurs médiocres résultats. Sony, aujourd'hui dernière du classement, est critiquée pour son double discours sur la RIP : l'entreprise est à la fois membre fondateur de l'ERP, la plate-forme européenne pour le recyclage qui soutient la RIP, tout en participant aux États-Unis à un groupe de pression qui combat ce principe et cherche à imposer aux consommateurs une taxe de recyclage à l'achat ("Advanced Recycling Fee"). Idem pour HP, qui chute encore de 4 places pour arriver à la 11e, et qui se voit elle aussi reprocher sa position équivoque à l'égard de la RIP.

"Les fabricants d'électronique sont désormais véritablement en concurrence les uns avec les autres pour produire des produits plus verts, dit Yannick Vicaire, chargé de campagne Toxiques de Greenpeace International. Cette transparence met le secteur tout entier sous les projecteurs, incite les fabricants à construire des produits plus écologiques, à mettre en place des circuits de recyclage et à rendre des comptes au public."

Pour télécharger la 4e édition du classement de la technologie responsable, cliquer ici.

comments powered by Disqus