La référence des professionnels
des communications et du design

Les alumineries poursuivent leurs efforts volontaires

L'Association de l'aluminium du Canada (AAC) s'est engagée à réduire de 150000 tonnes ses émissions de CO2 entre 2008 et 2012. L'association, qui regroupe les entreprises Alcan, Alcoa et Aluminerie Alouette, vient en effet de signer une nouvelle entente-cadre avec le gouvernement du Québec afin d'atteindre, de façon volontaire, cet objectif.

Rappelons que cette industrie avait signé une première entente avec le gouvernement pour la période 2002-2007. En outre, l'AAC souligne que l'industrie a déjà dépassé l'objectif de réduction de 6% fixé par le Protocole de Kyoto : les alumineries québécoises ont réduit de 6,7% leurs émissions de GES entre 1990 et 2006 (soit 515000 tonnes), alors que la production a, elle, augmenté de 106% durant cette période.

L'entente-cadre signée cette semaine prévoit une réduction de 150000 tonnes de CO2 pour les usines existantes, entre 2008 et 2012, tandis que les nouvelles installations ne devront pas dépasser une émission maximale de 2 tonnes de GES par tonne d'aluminium produite. Cette proportion était de 2,7 tonnes en 2005 et de près de 6 tonnes en 1990.

Pour consulter l'entente-cadre, cliquer ici.

comments powered by Disqus