La référence des professionnels
des communications et du design

Les mystères du Vauvert

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Comment remplacer le défunt restaurant Cube sans s'y référer et en excluant tout type de comparaison? En créant le Vauvert, un restaurant à l'atmosphère particulière et unique.

Tout en étant plutôt masculin cet espace dégage une ambiance sexy, avec des oppositions parfois déroutantes entre nature et urbanité. Ce qui surprend en découvrant le lieu, c'est sa noirceur, d'autant plus frappante qu'elle contraste avec le calme en demi-teinte de l'entrée de l'hôtel St-Paul. Un tronc d'arbre dénudé en garde l'entrée et annonce l'histoire à venir.

Imaginée par Jean-Guy Chabauty de Moderno, elle parle de chasse, de forêt et d'hommes qui ont signé un pacte avec le diable. Et chacun y verra ce qu'il veut bien y comprendre: les flammes de l'enfer sous la forme d'une longue cheminée installée en écho à celle qui orne le lobby de l'hôtel, la luxure dans les colonnes habillées de latex, les étoiles sous la forme d'une constellation d'ampoules qui pendent du plafond.

D'un point de vue plus formel, ce plafond est devenu une surface accidentée faite d'un assemblage de panneaux noirs, le fond du restaurant est un immense miroir dans lequel le regard et les repères se noient, et un immense bar fait d'une impressionnante coupe de tronc d'arbre longe maintenant le côté fenestré de l'espace, mettant ainsi les convives à la bonne hauteur pour une vue sur la rue.

Du mobilier simple complète l'aménagement. À noter: des banquettes joliment tapissées pas trop profondes et bien ajustées par rapport aux tables. Enfin, une entrée séparée du reste de l'hôtel donnant directement dans la rue permet de s'immerger encore plus rapidement dans l'atmosphère diabolico-féérique du restaurant.

comments powered by Disqus