La référence des professionnels
des communications et du design

L'innovation au service des malentendants

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Une jeune designer allemande, Maxie Pantel, a remporté le Prix James Dyson 2007 pour la conception d'un outil de communication intelligent pour les malentendants.

Senjo - le nom provient du mot italien "segno" (signe) -, un traducteur pour le langage des signes, a été créé afin d'améliorer les communications entre malentendants et entendants, ceux qui maîtrisent le langage des signes et ceux qui ne le comprennent pas.

L'ordinateur portable utilise un capteur, installé sur un dispositif porté à la poitrine, qui interprète le langage des signes dans une langue verbale tandis que des caméras employées simultanément permettent d'interpréter le langage verbal en signes à l'aide d'un petit projecteur.

Un jury composé de quatre juges internationaux, parmi lesquels James Dyson et Tom Barker du Royal College of Art, a choisi le Senjo pour son illustration de la bonne compréhension de la fonctionnalité d'un design intelligent. Le produit n'a donc pas été jugé sur son aspect esthétique, qui s'avère secondaire par rapport à sa performance.

James Dyson a souligné que "Maxie Pantel a élaboré un produit qui pourrait très bien changer la vie des gens. Non seulement a-t-elle conçu un article unique, mais elle a démontré beaucoup de créativité et de persévérance, deux atouts essentiels au succès de toute innovation".

La Nouvelle-Zélande a quant à elle remporté le second prix pour N-One, une pompe intraveineuse sans tube. L'Australie s'est illustrée avec un violon ergonomique, la France a présenté Ex Acquo, un bateau pour enfants paraplégiques, tandis que les États-Unis ont dévoilé Excubo, un manteau fabriqué dans un tissu intelligent.

Le Prix James Dyson, qui accueillait cette année des participants de 13 nations, sera ouvert pour la compétition de 2008 à trois nouveaux pays: Canada, Autriche et Danemark.

comments powered by Disqus