La référence des professionnels
des communications et du design

Trois questions à David Yost

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

David Yost vient de se joindre à Marketel à titre de vice-président, directeur exécutif de la création, après avoir quitté l'agence Goodby, Silverstein & Partners, de San Francisco. Pour cette dernière, il a notamment oeuvré à des campagnes de Saturn, HP, Budweiser, Goodyear et Pepsi. Il a également participé à la campagne bien connue "Got Milk?".

Dans quel contexte avez-vous été approché par Marketel?

Je venais de quitter Goodby, Silverstein & Partners. C'est une agence où j'ai énormément appris, mais j'avais envie de créer quelque chose de différent, qui me ressemblerait. Je prévoyais me reposer trois ou quatre mois, mais Marketel m'a appelé à peine un mois après mon départ de l'agence. Alors, ça a mis fin à mes vacances (rires).

Qu'est-ce qui vous a attiré au Québec? Personne ne vous a prévenu contre nos hivers rigoureux?

Je crois que le mot que tout le monde a utilisé pour décrire les hivers québécois est "brutal". Mais blague à part, j'étais très intéressé à travailler auprès d'un compte majeur comme Air Canada. Et Jacques Duval [président de Marketel] souhaite développer l'aspect créatif de Marketel. Ça m'intéressait aussi.

Croyez-vous pouvoir apporter une approche différente en raison de votre expérience dans l'Ouest américain?

Pour l'instant, je connais trop peu le Québec pour me prononcer. Mais je m'aperçois que le contexte culturel est très similaire. San Francisco et Montréal sont deux villes multiculturelles et ouvertes. D'un point de vue d'affaires, j'espère apporter chez Marketel une culture de la créativité. Je dis toujours que si l'on ne s'amuse pas en publicité, il y a quelque chose qui cloche. Après tout, nous ne creusons pas des tranchés pour l'armée, nous créons de l'art au service de nos clients. Et plus nous nous amusons, plus nous serons créatifs.

comments powered by Disqus