La référence des professionnels
des communications et du design

Forum 2007, une première édition réussie

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Le Forum 2007, organisé par l'APDIQ à la faculté de l'aménagement de l'Université de Montréal le 1er juin, a réuni les acteurs significatifs qui agissent ou interagissent avec le domaine du design d'intérieur au Québec.

Cette première édition a été l'occasion de faire le point sur la pratique du design d'intérieur au Québec et sur le regroupement associatif qui semble souffrir d'un manque d'intérêt des professionnels.

Il a été clairement établi qu'un partenariat de complémentarité interprofessionnelle entre les designers d'intérieur et les autres professionnels était souhaitable. Un possible rapprochement entre l'APDIQ et l'OAQ a notamment été évoqué. Lors de la séance publique clôturant la journée, Jean Therrien (secrétaire et membre du comité exécutif de l'APDIQ) a exposé les conclusions des différents ateliers tenus durant la journée.

Une séance de questions et commentaires a suivi, l'occasion pour Ginette Gadoury d'insister sur le rôle majeur que doit jouer la faculté d'aménagement dans la mise en place d'échanges formels entre les étudiants des diverses disciplines.

André Bourassa, président de l'OAQ, a souligné la pertinence du Forum et exprimé le souhait d'organiser en 2008 une journée conjointe qui faciliterait les échanges entre membres de l'APDIQ et ceux de l'OAQ. Enfin, la représentante de l'Association des designers d'intérieur de l'Ontario a félicité les professionnels québécois, rappelant que Montréal suscitait l'admiration du reste du pays, qualifiant la ville de "Milan du Canada".

Conclusions des ateliers:

Formation
Il est important de faire en sorte qu'il n'y ait pas de clivages dans les diverses formations collégiales et universitaires. Une continuité dec-baccalauréat est à l'étude. La formation continue, telle que pratiquée par exemple par l'OAQ, représente une solution intéressante afin de poursuivre le perfectionnement des diplômés.

Certification des compétences
L'examen du NCIDQ est au centre des discussions. Cette certification est indispensable pour travailler en collaboration avec le reste du Canada et les États-Unis, mais il s'agit d'un examen anglophone non encore adapté à la réalité québécoise. Comme, selon la loi, les designers d'intérieur ne sont pas considérés comme une corporation professionnelle, a l'heure actuelle seuls les diplômes donnent les compétences pour pratiquer (mais n'importe qui peut se proclamer designer).

Regroupement associatif et rayonnement de la profession
La question de la mobilisation a été posée ainsi que la nécessité de mettre en place une interrelation plus forte entre les disciplines. Malgré le postulat de départ (la démobilisation du milieu), il s'est avéré que les jeunes étaient présents et avaient une vraie volonté de prendre pied dans la profession et dans les associations. Mais ils ne se retrouvent pas dans le regroupement actuel.

Reconnaissance professionnelle
Il semble plus important aux designers de trouver un champ de pratique qu'une dénomination particulière comme celle des français, par exemple, qui utilisent le terme d'architecte d'intérieur. Pour eux, il est urgent d'établir une réglementation réaliste de l'exercice de la profession; des négociations sont en cours avec l'OAQ à ce sujet.

Champ de pratique
La loi 132 (disponible sur le site de l'ADPIQ) modifiant celle sur les architectes a aussi été au coeur des débats. Elle ne semble pas entièrement comprise, et de nombreux professionnels ont indiqué qu'il ne suffisait pas de l'enseigner aux finissants: elle doit aussi être connue des dirigeants municipaux et des gestionnaires d'édifices. Le problème du "changement d'usage" d'un local, qui rend obligatoire l'intervention d'un architecte, reste l'aspect le plus irritant de cette loi aux yeux des designers d'intérieur.

Avenir du design d'intérieur au Québec
Les professionnels présents ont insisté sur l'importance de se tourner vers l'innovation et d'approfondir les échanges interprofessionnels et les connaissances des autres disciplines de l'aménagement, mais aussi des domaines connexes (transfert de technologies, psychologie, sociologie etc.).

Le Forum 2008 devrait accueillir davantage d'étudiants pour leur permettre de connaître et de s'approprier l'histoire de leur profession, donc de mieux cerner le rôle qu'ils auront à y jouer.

comments powered by Disqus