La référence des professionnels
des communications et du design

Sloche devient "underground"

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Le nouveau site de Sloche, créé par Provokat, appelle les jeunes à s'organiser pour réaliser des coups d'éclat "clandestins".

Sloche.com est désormais un site communautaire où les jeunes sont invités à s'inscrire afin de connaître les activités de "slochage" à venir.

Le site mise toutefois sur le sentiment d'exclusivité pour créer de l'engouement. Dès l'entrée, un homme noir imposant caché derrière de larges lunettes de soleil explique que seuls quelques "rares chanceux" pourront s'inscrire chaque jour. Ils peuvent également faire du "recrutement" auprès de leurs amis grâce à une application virale. Par la suite, une jeune femme expose le "Code d'honneur" à respecter. Le tout baigne dans une atmosphère de clandestinité et emprunte un langage très "familier".

Le but de tous ces secrets? Propager le signe Sloche (-o-) sur le plus grand nombre d'endroits, virtuels ou réels. Une sorte de grande blague que seuls les initiés pourront comprendre.

Selon le site, Sloche présentera un message reposant sur ce concept. Mais les internautes sont aussi invités à reprendre le signe sur d'autres sites. Une vidéo propose même une manifestation-éclair lorsqu'une vedette est invitée sur un site de clavardage. Les "slocheux" taperaient alors chacun le signe en question, histoire de voir la réaction de l'invité.

"Nous voulions créer une expérience pour les jeunes, leur montrer le poids d'un groupe", explique Marilyse Dionne, directrice de compte de Provokat. Elle affirme que 1514 jeunes se sont déjà inscrits sur le site. Au départ, 250 membres étaient admis chaque jour. Ce nombre diminuera constamment à mesure que le site sera connu. "Ce sentiment d'exclusivité plaît aux jeunes. Il nous permet aussi d'accepter uniquement les candidats les plus fervents", dit-elle.

Pour Sloche, l'initiative ravive un site dont la fréquentation déclinait. "Le site a été très populaire depuis cinq ans grâce au clavardage, explique Marilyse Dionne. Mais avec la popularité croissante des messageries instantanées, il perdait sa raison d'être." La directrice de compte promet que des événements tenus à l'extérieur par les "slocheux" sont à prévoir.

comments powered by Disqus