La référence des professionnels
des communications et du design

Denimissime!

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Délavages moins prononcés, coupe plus ajustée, prix revu à la baisse et vente en constante progression, le jean conquiert le registre des accessoires de mode.

Le temps n'est plus où le jean était un universel basique, il est devenu un pilier des garde- robes les plus pointues tant pour les femmes que pour les hommes. S'adaptant à tous les styles, il sera ultra-tendance cet été. Cyril Rahon, acheteur rayon femmes des Galeries Lafayette le confirme: «il y aura cette saison, non pas un jean, mais des jeans, pour le jour, l'habillé ou le sport, car ce produit est séduisant, facile et trans-générationnel ».

Après la vogue des boot-cut, des tailles basses aux délavages subtils, du slim popularisé par Kate Moss, de nouvelles façons de le porter voient le jour avec une taille haute façon star (Diesel, Miss Sixty), un style baggy extra large (Marc Jacobs, Chloé), une façon salopette (Wrangler) ou une coupe tailleur androgyne (Gap, Cyrillus). Brodé, customisé, en lamé brillant, le jean flirte allègrement avec l'esprit smoking pour une soirée branchée (Chanel, Galliano et Madeleine, la marque très haut de gamme de la vpc). Fort peu esthétique, la dictature du string émergeant d'une taille basse et celle du modèle skateur avec le fond arrivant aux genoux pour les garçons semble dépassée. Le top du top est désormais une matière à effets, une allure couture et une personnalisation comme le propose Eglé bespoke qui permet une «haute mesure» totale de son jean avec choix de la forme, du délavage, des usures, de la couleur du fil de couture, des broderies, etc...

La jeanmania se poursuit dans les détails avec des sandales compensées et haut perchées tout habillées de toile denim (Azzedine Alaïa, Ventilo, Fendi, Dolce Gabbana), des cabas Chanel et Vuitton. Même des marques dont le coeur de matière est loin d'être le jean le proposent en sac besace pour la plage (Petit Bateau) et en serviette porte documents pour les hommes (Lancel).
Encore peu présent dans les petits objets de décoration, le jean se glisse néanmoins dans le mobilier par le biais de sa couleur bleue délavée, comme c'est le cas pour les tables basses peintes de la boutique Du Bout Du Monde.

En 2005, les Français ont acheté 81 millions de jeans, quelque 31 millions de plus qu'en 2000 : le denim initial des cow-boys est donc loin d'être out!

comments powered by Disqus