La référence des professionnels
des communications et du design

La mosaïque s'éclate

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Le fabricant de céramique italien Bisazza ne se contente jamais de simples présentations pour faire connaître ses petits carreaux; chaque année, à Milan, il crée l'événement en demandant à des créateurs d'imaginer des installations artistiques spectaculaires. Nombreux sont les designers qui participent à la notoriété des mosaïques Bisazza. En créant des motifs inédits en en tapissant certains de leurs aménagements intérieurs ou encore en utilisant les petits carreaux scintillants de façon inusité: sur des objets ou de surfaces de toutes formes.

Cette année, Bisazza a demandé à deux signatures de concevoir une installation; une du sud avec l'Espagnol Jaime Hayon et une du nord avec le tandem belgo-hollandais Studio Job. L'univers de Jaime Hayon est foisonnant, complexe, fantastique peuplé de personnages et d'objets inventés aux formes souvent organiques. Pour Bisazza, il a imaginé une installation qui démontre les immenses possibilités du matériau. Au milieu, trônait un genre de Pinocchio géant entièrement recouvert de carreaux de mosaïque. Tout autour, il a disposé des meubles, des objets décoratifs combinant céramique et mosaïque, tous empreints d'une touche d'exubérance.

C'est un autre univers qui attendait les visiteurs dans l'installation de Studio Job, tout aussi fou par son échelle, également magique mais doté par son sujet d'un certain chic glamour.

Les designers ont surdimensionné des objets anciens: théière, cuillère, plateau, bougeoir, miroir ou cloche de table. Ils ont été découverts d'une mosaïque de petits carreaux argentés. Une finition à mi-chemin entre argenterie précieuse et boule disco grâce à laquelle en plus de leurs tailles incongrues, ces objets aux formes connues trouvaient un nouvel usage, complètement décoratif.

comments powered by Disqus