La référence des professionnels
des communications et du design

Le Devoir investit Second Life

Le bureau du quotidien Le Devoir dans Second Life

Le journaliste Fabien Deglise devient l'avatar Fabien Qinan, qui informera pendant trois mois les lecteurs du quotidien Le Devoir sur le phénomène Second Life.

Afin de mieux alimenter ses reportages, il a proposé à son employeur d'ouvrir un bureau dans le monde virtuel. Pour une dizaine de dollars par mois, Le Devoir a donc désormais pied à terre dans un local virtuel du "Château Frontenac" construit par un Québécois.
  
Selon l'éditeur du Devoir, Bernard Descôteaux, il s'agit du premier média canadien présent sur Second Life. "Nous souhaitons informer nos lecteurs sur cet espace ludique et très populaire, dit-il. Le but premier est donc informatif et non un de marketing." Cependant, Le Devoir jongle avec l'idée de présenter sa une quotidiennement sur Second Life. "Nous prenons la température, affirme l'éditeur, et jugeons qu'il vaut la peine d'approfondir nos connaissances sur ce phénomène et d'en mesurer la portée". Ainsi, il serait très possible que Le Devoir reste un peu plus que trois mois dans le monde virtuel...

L'agence de presse Reuters a également ouvert un bureau sur Second Life. Il est dirigé par le reporter virtuel Adam Reuters, en réalité Adam Pasick, journaliste spécialisé dans les nouveaux médias. Il couvre l'actualité de Second Life et y mène de vraies entrevues, notamment lors de grandes conférences virtuelles. Il a, entre autres, interviewé l'éditeur de Newsweek International, Fareed Zakaria et le chef de la direction de Publicis, Maurice Lévy.

comments powered by Disqus