La référence des professionnels
des communications et du design

Les architectes et artistes du métro de Laval

Cliquez ici pour voir toutes les photos

En continuité avec ce qui fut décidé il y a 40 ans lors de la conception du métro de Montréal, chaque station du nouveau métro de Laval se distingue par un concept, un design et une signature artistique propres.

Montmorency: c'est à la firme d'architectes de Laval, Giasson, Farregut qu'elle a été confiée. Elle fait partie d'un ensemble comprenant un terminus d'autobus, un stationnement étagé et un garage-atelier pour les voitures de métro. C'est une station très profonde dont le dénivelé le plus important se situe entre le niveau mezzanine et le palier supérieur et qui est desservi par des escaliers mobiles. L'ajout de baies vitrées au sommet de ces escaliers permet aux voyageurs de jouir de la lumière naturelle et d'un certain contact avec l'extérieur. Du terminus d'autobus à la descente souterraine qui mène vers le métro, l'oeuvre Les Fluides, d'Hélène Rochette, accompagne en couleurs le voyageur.

De la Concorde: Les architectes Martin Morris et Marcotte ont conçu un espace cubique largement vitré et transpercé par la voûte du tunnel. Le plafond ceinturé d'un puits de lumière périphérique cadre à l'extérieur un jardin-terrasse aménagé sur ce toit. La nuit, l'éclairage venant de la station illumine aussi l'extérieur. La sculpture créée par Yves Gendreau, Nos aller-retour, se présente comme un jeu dynamique et ludique de lignes et de couleurs que dessine un entrelacement de courbes et de droite. Selon différents niveaux de lecture et points d'observation, l'oeuvre est en résonance avec son environnement ainsi qu'avec l'architecture et les fonctions du lieu.

Cartier: L'architecture, conçue par la firme lavaloise Bisson, Fortin et associés, est en transparence, pour faciliter le déplacement des voyageurs. Pour renforcer cette idée, une dépression a été aménagée dans le sol, dans le prolongement extérieur des escaliers principaux de la station. Elle est visuellement accessible par une surface vitrée. Cet espace extérieur, la "cour anglaise", laisse percevoir le cheminement vers l'intérieur de la station et, en sens inverse, éclaire le cheminement vers la sortie. L'artiste Jacek Jarnuszkiewicz a créé l'oeuvre L'homme est un roseau pensant 3, engageant ainsi un dialogue avec la station, aussi bien sur les plans formel que symbolique.

Henri-Bourassa: La station n'est pas neuve, mais de nouveaux espaces ont été aménagés pour accompagner le prolongement de la ligne. Ceux-ci sont également l'oeuvre des architectes Bisson, Fortin et associés. Un quai a été ajouté, ainsi que le raccordement à la passerelle surplombant ce nouveau quai et des corridors reliant les quais entre eux. Le concepteur lumière montréalais Axel Morgenthaler a réalisé Point 98. Elle est totalement intégrée dans l'architecture existante, tant au plan matériel qu'au plan de l'esthétique choisie. Elle se fond complètement dans son environnement afin de laisser place à l'impact de sa composante principale: la lumière.

comments powered by Disqus