La référence des professionnels
des communications et du design

Un rabat qui fait parler

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

La publication par La Presse d'un rabat publicitaire pour Desjardins, alors qu'un titre en couverture évoquait justement la signature de l'institution, a forcé le quotidien à expliquer qu'il s'agissait d'une coïncidence.

Jeudi dernier, La Presse montrait en page couverture un article sur le chanteur Daniel Bélanger intitulé "Conjuguer avoirs et être". Le même jour, un rabat publicitaire de Desjardins, dont la signature est justement "Conjuguer avoirs et êtres", recouvrait en partie cette première page. L'affaire a fait jaser, suscitant notamment de nombreuses blagues à l'émission Tout le monde en parle, où Daniel Bélanger a nié tout lien entre lui et la société financière.

Hier, l'histoire était évoquée dans plusieurs quotidiens. Dans son message aux lecteurs, Philippe Cantin, vice-président à l'information et éditeur adjoint de La Presse, a tenu à expliquer, en page 4 de son journal, ce qu'il appelle un "malentendu regrettable". "Il est important de souligner l'étanchéité totale entre la salle de rédaction et le service de la publicité à La Presse, pour des raisons d'éthique évidentes, écrit-il. De fait, les journalistes ne sont jamais au courant des campagnes de publicité à paraître dans le journal. Et, ironiquement, cette affaire le démontre éloquemment." Il poursuit en expliquant que le titre a été suggéré par le journaliste Alexandre Vigneault et retenu par le chef de pupitre.

Dans un article intitulé "Même le client n'en demandait pas tant", Le Journal de Montréal cite le porte-parole du Mouvement des Caisses Desjardins, André Chapleau, qui raconte son étonnement. "Au début, j'ai eu un petit sourire en coin, mais ensuite, on a été accusé d'influencer le contenu du journal...", dit-il. Le Devoir a pour sa part titré "La coïncidence qui tue" et donne aussi la parole à André Chapleau, qui conclut: "En tout cas, c'est une manchette que nous ferons encadrer en souvenir..."

comments powered by Disqus