La référence des professionnels
des communications et du design

Rémunération des hauts dirigeants : Bâtirente interpelle la banque TD

Bâtirente dépose aujourd'hui à l'assemblée annuelle des actionnaires de la Banque TD une proposition visant à ce que l'entreprise adopte de nouveaux critères de développement durable. Cette proposition met de l'avant l'intégration de nouveaux indicateurs sociaux et environnementaux dans l'évaluation de la performance des hauts dirigeants en vue de fixer leur rémunération.

En 2005 et 2006, Bâtirente, soutenu par le Fonds Esther-Blondin (membre du Regroupement pour la responsabilité sociale et l'équité), avaient déposé deux propositions d'actionnaires. La première demandait à la Banque TD de se doter de politiques de prêt conformes aux recommandations des Principes Equateur, afin que la gestion des risques et opportunités liés aux changements climatiques, la biodiversité, l'état des forêts et les relations avec les communautés autochtones soient intégrés au système de gestion environnementale de la Banque. Cette demande a été entendue, la banque ayant depuis adhéré aux principes d'Équateur.

La seconde proposition, concernant la rémunération des hauts dirigeants, demeurant sans réponse, Bâtirente et le Fonds Esther-Godin ont décidé de renouveler leur demande. Selon eux, les critères de performances environnementale, sociale et de gouvernance devant être intégrés à la rémunération doivent aller "bien au-delà de ceux auxquels se limite la Banque TD actuellement, à savoir la valeur des donations charitables et la satisfaction des clients."

comments powered by Disqus