La référence des professionnels
des communications et du design

Miser sur le tapis vert

Cliquez ici pour voir toutes les photos

L'entreprise américaine Interfaceflor est le plus gros fabricant de tapis modulaires au monde, mais c'est aussi la référence en matière de développement durable.

Le Québécois Claude Ouimet, qui y travaille depuis 17 ans, sera à la Tohu le 12 avril afin de donner une conférence sur le biomimétisme.

En 1994, le président Ray Anderson a constaté qu'il n'avait aucune réponse à donner à l'un de ses clients qui l'interrogeait sur l'environnement. Il a alors entamé un processus irréversible de recherches et d'études exhaustives sur le sujet, avant de décider que plus rien ne serait jamais pareil dans son organisation.

Tout a été repensé, les employés ont fait preuve d'intelligence et de créativité: anciennes machines revendues et remplacées par de nouvelles technologies, produits chimiques réduits au minimum, usage de l'eau limité.

La collaboration avec une biologiste a même permis de repenser le design des produits en s'inspirant de la nature. Par exemple, il n'y pas vraiment de couleurs unies dans la nature, pas d'uniformité. Les tapis sont donc composés de carreaux composables à l'infini, créant des variétés uniques de mosaïques. Ils se remplacent individuellement au besoin, et leur ancrage au sol est assuré par un système unique de carte légèrement encollée, inspiré par le gecko.

Ce sujet du biomimétisme constitue le coeur de la conférence de Claude Ouimet, vice-président et directeur général d'Interfaceflor (Canada et Amérique du Sud). Puisque la nature recycle tout, favorise la coopération, utilise les ressources locales, ne consomme que l'énergie dont elle a besoin, depuis des millions d'années, pourquoi ne pas s'en inspirer? Selon cette approche, on ne doit pas limiter la nature à ce qu'on peut en extraire, mais plutôt s'y tourner pour ce qu'elle peut nous enseigner: elle devient un mentor.

En appliquant le biomimétisme à l'entreprise, on arrive à des résultats innovateurs et créatifs surprenants: le velcro inventé après avoir observé des plantes épineuses, un système de ventilation vert inspiré des termitières ou encore des maillots de bain ayant les caractéristiques de la peau des requins, propulsant les nageurs dans l'eau.

Le pouvoir de l'individu et le développement durable 
Jeudi 12 avril à 19 h 30
Conférence gratuite, mais places limitées
Laissez-passer gratuits disponibles à la billetterie de la Tohu, au (514) 376-TOHU (8648).

Tohu
2345 Jarry Est

comments powered by Disqus