La référence des professionnels
des communications et du design

Saputo se fait poursuivre par l'OPCQ

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

L'Office de la protection du consommateur (OPCQ) a déposé 30 chefs d'accusation à l'endroit de la campagne Igor de Saputo menée dans les Centres de la petite enfance du Québec (CPE).

Si elle était reconnue coupable, Saputo pourrait se voir imposer des amendes totalisant 60 000$.

L'OPCQ reproche à Saputo d'avoir enfreint l'article 248 de la Loi sur la protection du consommateur, qui prévoit que nul ne peut faire de la publicité à but commercial destinée à des personnes de moins de 13 ans.

Selon l'OPCQ, la campagne de promotion pour Igor (un produit de Vachon), menée dans les CPE ainsi que par l'entremise d'un site Internet et d'une pub télé, visait les enfants plutôt que les parents.

De son côté, la Coalition québécoise sur la problématique du poids, qui avait dénoncé la campagne en février dernier, s'est réjouie que l'OPCQ sévisse contre Saputo. "La Loi sur la protection du consommateur est un outil puissant qui assure que nos enfants et nos jeunes puissent acquérir de saines habitudes sans être influencés de façon abusive par la publicité", a affirmé sa présidente-directrice générale, Martine Painchaud.

Saputo refuse de commenter la situation pour la durée de l'enquête.

Pour plus d'information sur la campagne Igor, cliquez ici.

comments powered by Disqus