La référence des professionnels
des communications et du design

Tout le monde Twit

Cliquez ici pour accéder à TwitterVision

Voici les billets de blogueurs qui ont retenu l'attention d'Infopresse cette semaine.

Avez-vous entendu parler de Twitter? À lire les blogues du côté anglophone cette semaine, le phénomène était difficile à ignorer. En date d'hier, le mot "Twitter" se retrouvait d'ailleurs au sixième rang des termes les plus recherchés sur Technorati, qui recense l'activité de la blogosphère.

Twitter est ce qu'on pourrait appeler du microblogue. D'autres l'appellent aussi la version "Post-it des blogues". Les utilisateurs envoient un SMS à partir de leur appareil mobile ou écrivent en ligne pour laisser savoir à la communauté "ce qu'ils font en ce moment", pour paraphraser le slogan de Twitter. Les messages envoyés se limitent généralement à une ou deux phrases.

L'attrait de Twitter est si grand que certains blogueurs semblent délaisser temporairement le bon vieux blogue. C'est le cas de Bryan Person, de Boston, qui écrit que son utilisation de Twitter gruge le temps qu'il dévouait autrefois à son site. Il affirme qu'il devra désormais trouver un équilibre adéquat entre le tempo rapide de Twitter et la réflexion plus sérieuse de son blogue.

Le blogueur anglais Neville Hobson, lui, publiait récemment un billet intitulé "Twitter pourrait créer la dépendance". Il reproduit d'ailleurs un tableau tiré de Blogpulse qui démontre que le "buzz" entourant Twitter a réellement pris son envol au début de mars.

Le populaire vlog Rocketboom s'amuse pour sa part à répertorier les différentes applications développées autour de Twitter. On y retrouve entre autres TwitterVision, qui permet de suivre les messages laissés sur Twitter superposés à une mappemonde.

Mitch Joel, de son côté, qualifie Twitter de "Permission-Based Stalking". Le président de Twist Image voit dans ce nouveau phénomène l'émergence du "branding personnel". "Je crois que les balbutiements de Twitter et la croissance de Facebook pointent vers une nouvelle ère du branding. [...] Les marques personnelles commencent à prendre une ampleur habituellement réservée à ce que l'industrie du marketing appelle les «supermarques»", écrit-il.

En effet, les médias sociaux donnent la vedette à des gens jusqu'alors inconnus. "Regardez Twitter, poursuit Mitch Joel. Nous ne suivons pas Nicole Ritchie, nous suivons Neville Hobson. Nous ne suivons pas Leonardo DiCaprio, nous suivons Leo Laporte."

Le microblogue révolutionnera-t-il notre vision des médias, comme le blogue l'a fait? Il est trop tôt pour tenter une réponse, mais Neville Hobson y va d'un conseil. "Peu importe ce que vous pensez de Twitter - intéressant ou juste une autre perte de temps - ne le rejetez pas du revers de la main. En fait, pourquoi ne pas vous y joindre, ou au moins porter attention à cette réflexion en ligne (juste comme vous le faites avec les blogues, n'est-ce pas?)."

comments powered by Disqus