La référence des professionnels
des communications et du design

Optimisation de la bourse des résidus industriels

Le Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTEI) s'associe à l'entreprise Gedden afin d'optimiser la valorisation des déchets des entreprises québécoises.

Fondée il y a 10 ans, Gedden commercialise des solutions informatiques destinées à la gestion des résidus industriels. Ces outils s'adressent aux entreprises, organismes et municipalités d'une même communauté afin de les aider dans la gestion et la traçabilité de leurs déchets et rejets, et ainsi se conformer aux législations environnementales et aux normes en matière de sécurité publique.

De son côté, le CTTEI a pour mission de développer l'expertise des entreprises dans le domaine de l'écologie industrielle. Rappelons que cette approche s'appuie sur une vision globale des interdépendances qui lient la société industrielle à nos écosystèmes. À travers une démarche pratique, elle vise à valoriser les déchets d'une entreprise en leur trouvant une nouvelle "utilité" au sein d'une autre.

Dans cette perspective, le CTTEI a mis sur pied la Bourse des résidus industriels du Québec (Briq), qui permet depuis 2005 la vente et l'échange de résidus. Le partenariat avec Gedden vise à en optimiser le fonctionnement : les outils de l'entreprise permettront dorénavant la gestion en temps réel des déchets transigés, tant sur le plan qualitatif que quantitatif. L'objectif est également de faciliter les échanges au sein d'un même parc industriel afin de réduire les coûts de transport des matières résiduelles entre l'émetteur et l'acquéreur. Ultimement, ces échanges pourront également donner lieu à des crédits de carbone, récompensant ainsi les entreprises qui parviennent à valoriser leurs déchets plutôt que de les acheminer vers les sites d'enfouissement.

comments powered by Disqus