La référence des professionnels
des communications et du design

S'accuser pour dénoncer l'industrie du chocolat

La vidéo retraçant la démarche de Tony Van de Keuken est accessible depuis son site Chocolonely.com.

Un journaliste hollandais s'est lui-même déclaré complice d'exploitation d'enfants afin de dénoncer certaines pratiques de l'industrie du chocolat. Tony Van de Keuken, qui anime une émission d'information du consommateur, mène ainsi depuis trois ans une bataille juridique hors du commun : il veut être condamné pour consommation de chocolat.

En effet, il se dit parfaitement informé de la situation d'esclavage qui sévit dans la filière cacao en Afrique de l'ouest (en 2002, l'International Institute of Tropical Agriculture révélait que quelque 284 000 enfants âgés de 9 à 12 ans y travaillaient dans des conditions effroyables). Or, il s'appuie sur un article du code pénal néerlandais qui stipule que le fait de consommer un produit issu d'une activité criminelle -- ce qui est le cas de l'esclavage des enfants -- est un délit passible d'une peine d'emprisonnement de quatre ans.

Il estime que s'il est reconnu coupable, tout consommateur de chocolat pourra être à son tour poursuivi. Par son action, il souhaite que les consommateurs boycottent ces produits et privilégient le chocolat équitable.

Tony Van de Keuken s'est d'ailleurs associé à l'organisme Max Havelaar pour commercialiser du chocolat garanti "sans esclavage". On peut consulter son site Chocolonely.com.

Source : Novethic

comments powered by Disqus