La référence des professionnels
des communications et du design

Amadeus identifie les voyageurs aériens de demain

A quoi ressembleront les voyageurs aériens dans 15 ans? La réponse se trouve dans le rapport réalisé par Henley Centre HeadlightVision et Amadeus.

Unique en son genre, l'étude «Future Traveller Tribes 2020: les voyageurs de demain» identifie les habitudes de consommation des globetrotteurs du futur ainsi que leur profil socio-économique.

Alors qui sont-ils? Les «ethnologues» du Henley Centre et de Amadeus ont trouvé 4 tribus dominantes, déterminées grâce aux entretiens approfondis avec les représentants des compagnies aériennes et les experts en matière de technologie. Quatre groupes dont il va falloir analyser les besoins.

Tout d'abord, les seniors actifs, âgés de 50 à 70 ans, qui voyageront à des fins culturelles et pour se divertir. Ensuite les familles mondialisées qui prendront l'avion de plus en plus souvent afin de rendre visite aux autres membres de leur famille dispersés dans le monde. Enfin les citadins nomades qui vivent dans une ville, travaillent dans une autre, et qui vont désormais prendre l'avion pour se déplacer. Et les cadres sup' internationaux: «l'élite» des voyageurs d'affaires qui recherchent une expérience de voyage haut-de-gamme.

Le rapport, issu d'une étude conjointe d'Henley Centre HeadlightVision (HCHLV), cabinet international de consultants sur les stratégies d'avenir, et d'Amadeus, l'un des leaders mondiaux des solutions technologiques pour l'industrie du voyage et du tourisme, s'est penché plus particulièrement sur les besoins technologiques. Il révèle que la technologie devra de plus en plus répondre de manière intuitive aux besoins des individus tout au long de leur voyage. Ce concept, appelé « l'humanisation de la technologie », se retrouvera dans les principaux domaines en cours de développement, tels que les systèmes d'identités individuelles numériques fiables, les systèmes d'information intégrés, les informations en temps réel et géo-pertinentes ainsi que les nouvelles technologies de communication.

comments powered by Disqus