La référence des professionnels
des communications et du design

Le PQ ferme son site viral

Les pressions d'un groupe féministe ont forcé le Parti québécois à fermer son site Bondebarras.tv.

En entrevue à Radio-Canada, la présidente de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), Michèle Asselin, a déploré le lien implicite établi, selon elle, entre le gouvernement libéral et la violence conjugale.

En effet, la première vidéo mise en ligne présentait une comédienne qu'on disait être une mère de famille victime de la hausse des frais de garderie de 5$ à 7$ sous le gouvernement Charest. "Quand je l'ai choisi, c'était la lune de miel, plein de bonnes intentions, des promesses... jusqu'au jour où je me suis rendue compte qu'il me mentait. Ça fait quatre ans que ça dure, c'est l'enfer, il faut que je mette fin à cette relation. J'en peux pu, aidez-moi", disait la jeune femme. Puis, une voix hors champ ajoutait: "Aidez Geneviève à mettre fin à cette relation malsaine".

Pour la FFQ, ce type d'approche banalise la violence conjugale. Michèle Asselin a demandé que la publicité soit retirée. Réagissant à ces propos, le chef du Parti québécois, André Boisclair, a exigé le retrait du site, bien qu'il ait admis ne jamais avoir vu la publicité en question.

Pour plus d'information sur le site Bondebarras.tv, cliquez ici.

comments powered by Disqus