La référence des professionnels
des communications et du design

Un résumé du Interior Design Show

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Le salon Interior Design Show de Toronto vient de fermer ses portes; en voici un aperçu. Dans le contexte très hétéroclite du salon, qui mélange les genres - on suppose par nécessité -, se trouve le pire comme le meilleur.

Très couru, le Studio North est la section réservée aux créateurs et artisans canadiens émergeants ou confirmés. C'est là que se trouvent prototypes et nouveautés en petites séries, en particulier celles des Québécois.

La céramiste Pascale Girardin y présentait comme à son habitude une installation plus artistique que fonctionnelle, un paysage poétique représentatif de son art et de son savoir-faire. Louise Bousquet, autre céramiste connue, dévoilait enfin l'aboutissement de son projet de lampes en porcelaine grâce à un partenariat avec Vue d'intérieur.

Bure & Linon exposait ses dernières créations textiles, Alain Bélanger montrait ses lampes de bois aux formes mouvantes, Brave Design présentait son applique versatile Aura, et Furni proposait ses objets domestiques rétromodernes comme des réveils à écrans numériques insérés dans un coffrage de bois.

Aton Luminaires de Gatineau a certainement attiré le plus l'attention avec ses lampes faites d'entrelas de céramique, des oeuvres sculpturales créées par les deux fondateurs de l'entreprise, Muhammad Moussa et Rick Shean.

Les foyers étaient à l'honneur à Toronto, on en trouvait de nombreux au salon, plus ou moins contemporains, mais tous fonctionnant au gaz. Une seule collection se démarquait, celle de Stüv, créée en Belgique, mais distribuée en Amérique du Nord par le Québécois Vincent Boudreau.

La tendance design pour enfants se confirme, et le salon n'a pas manqué d'y consacrer un espace d'ailleurs très réussi, conçu par les designers de 3rd Uncle.

Enfin, et c'est le point le plus fort du salon, comme chaque année, trois conférenciers étaient invités à présenter leur travail. Julien de Smedt, jeune architecte surdoué (un Belge installé à Copenhague, après être passé chez Rem Koolhaas), a présenté ses plus récents projets. Puis, Yves Behar, designer industriel de San Francisco qui mêle émotion et technologie. Son plus important projet est cet ordinateur portable pour enfants destiné aux pays en voie de développement. Enfin, la pétillante et productive designer Patricia Urquiola, qui crée des meubles pour les plus grandes marques italiennes.

Tous trois ont allumé leur auditoire avec des idées inspirantes et des univers créatifs malheureusement à des kilomètres de ce qui était présenté dans la plupart des stands.

comments powered by Disqus