La référence des professionnels
des communications et du design

Transcontinental s'attaque aux États-Unis

Transcontinental déclare des revenus stagnants pour 2006 et réitère son intention d'investir le marché américain.

Voilà ce qui est ressorti de l'assemblée annuelle des actionnaires tenue mercredi, lors de laquelle l'entreprise a annoncé la création d'une division consacrée à l'impression des journaux aux États-Unis. Ted Markle, vice-président du développement du groupe des journaux, en a été nommé le vice-président principal.

La première usine sera construite dans la région de la baie de San Francisco et imprimera à partir du printemps 2009 The San Francisco Chronicle. Il s'agit d'un contrat de 1 milliard$US étalé sur 15 ans.

"Les États-Unis constituent notre marché prioritaire à l'international, et il est essentiel pour notre croissance d'y augmenter notre présence, dit Luc Desjardins, président et chef de la direction de Transcontinental. L'entreprise espère conclure de trois à cinq ententes semblables aux États-Unis d'ici 2010.

Par ailleurs, le dernier exercice a été difficile pour Transcontinental, qui a, selon ses dirigeants, connu une vive concurrence et subi l'appréciation du dollar canadien. Pour l'exercice terminé le 31 octobre 2006, le bénéfice net est de 137,9 millions$, et les revenus ont stagné par rapport à l'an dernier, s'élevant à 2,2 milliards$. En vue de rectifier en partie la situation, Transcontinental investira 5 millions$ dans le développement numérique.

comments powered by Disqus