La référence des professionnels
des communications et du design

Microsoft à l'assaut du grand public avec Vista

De par son rôle majeur dans l'informatique, tout ce que fait Microsoft est généralement un événement.

Fin janvier, les médias français et britanniques ont annoncé l'arrivée de son nouveau logiciel d'exploitation Vista, lui réservant un accueil mitigé, et ce malgré les 500 millions de dollars investis dans une campagne promotionnelle mondiale: «Artillerie lourde pour le lancement de Vista» titraient Les Echos. «Des danseurs dans les rues de New York, un spectacle pyrotechnique sur le parvis de la Défense, à Paris, des files d'attente devant les magasins d'électronique au Japon, une campagne publicitaire mondiale.(?) Selon les analystes, le jeu en vaut la chandelle : Windows Vista devrait équiper 100 millions d'ordinateurs en 2007 et rapporter 1 milliard de dollars de revenus supplémentaires à Microsoft.» (Le Monde, 1er février 2007.) Car, même si Vista est «jugé par les experts plus pratique et fiable», il n'a rien de bien «révolutionnaire», surtout après cinq années d'investissement. (Libération, 30 janvier 2007.)

La presse a précisé en quoi Vista se différenciait de Windows XP, insistant sur l'effet 3D et le système de sécurité renforcé. Cependant, elle s'est davantage penchée sur l'enjeu stratégique de ce lancement : «Après Vista, Microsoft devra se réinventer» écrivaient Les Echos (31 janvier 2007).
Outre-Manche, les commentaires se sont limités à la presse spécialisée qui s'est montrée cynique sur l'effet de "surprise" qu'annonçait la société, et négative sur le coût du logiciel, supérieur à celui pratiqué aux Etats-Unis. «Vista: une arnaque venant de l'autre côté de l'Atlantique» s'indignait PC Advisor, accusant Microsoft de faire des «bénéfices excessifs.» (27 janvier 2007.) Les critiques visaient le peu d'innovations et d'incitations à relooker. «Quand Microsoft prend cinq ans pour relooker son produit le plus important - le fer de lance de sa mondialisation - et proclame que le public va "s'extasier" en le découvrant, alors qu'en fait le produit déçoit, il faut chercher l'erreur» précise TimesOnline (28 janvier 2007). Les Français ont aussi critiqué le manque de liberté de choix des logiciels sur les PC.

Analyse par Echo Research, sur la base 15 articles extraits de la presse nationale en ligne et de 35 articles de la presse nationale britannique du 20 janvier au 1er février 2007. http://www.echoresearch.com/

comments powered by Disqus