La référence des professionnels
des communications et du design

Biothermica vend ses crédits de carbone au Luxembourg

Les installations de Biothermica à Nejapa, dans le nord du Salvador.

L'entreprise montréalaise Biothermica est l'une des premières au Canada à utiliser le Mécanisme de développement propre (MDP) du Protocole de Kyoto. L'entreprise a en effet vendu 325000 crédits de carbone au gouvernement du Luxembourg, par l'intermédiaire de l'entreprise de courtage américaine, Evolution Markets.

Rappelons que le MDP est un des trois mécanismes du Protocole de Kyoto conçus pour encourager l'investissement dans des projets de réduction d'émissions de gaz à effet de serre dans les pays en voie de développement. Les crédits ainsi générés peuvent être utilisés par les pays industrialisés signataires de Kyoto afin d'atteindre leurs cibles de réduction (pour plus d'information à ce sujet, cliquer ici).

Dans le cas de Biothermica, spécialisée dans le traitement des gaz et des matières résiduelles, la vente de ces crédits découle d'un projet de valorisation énergétique des biogaz d'un site d'enfouissement au Salvador. L'entreprise y a en effet installé un réseau de ventilation et de captage afin de récupérer et brûler le méthane qui émane du site. Ce système, opérationnel depuis octobre, sera prochainement complété par la construction d'une centrale électrique qui, en utilisant ces biogaz, produira 6 MW d'électricité.

"Tant que le Canada ne dispose pas de son propre marché du carbone, nous devons vendre nos crédits à l'étranger", souligne Guy Drouin, président de Biothermica, qui regrette que les entreprises canadiennes ne puissent pas profiter de ce marché en pleine effervescence.

comments powered by Disqus