La référence des professionnels
des communications et du design

Avant le printemps, on surfe toujours sur l'or des fêtes

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Pour dynamiser notre moral les marques continuent à habiller d'or leurs produits: c'est encore et toujours Noël!

Pour les fêtes de fin d'année, l'or a été omniprésent sur nos vêtements et nos chaussures, nos objets de décoration et plus curieusement en alimentaire. Sushis, Saint Jacques nichées dans une coque d'oursin, macarons : de Ladurée à Fauchon, Lenôtre, Hermé en passant par L'Hôtel Meurice, chacun y est allé de sa touche personnelle pour sublimer un plat par le précieux métal. Et la maison Charrier (qui habituellement fournit les doreurs de Versailles et du Louvre) de connaître une hausse vertigineuse de ses commandes? par les métiers de bouche ! A croire que nos traiteurs et nos chefs avaient tous lu Ge Hong, l'alchimiste-lettré de la pensée taoïste de la Chine du 3 ème siècle avant notre ère, qui affirmait: «manger de l'or apaise le corps des hommes et assure la vie éternelle».

Mais ces fêtes passées, l'engouement se poursuit et le comble du chic réside dans les soins à base d'or colloïdal grâce à la re-découverte de ses vertus cosmétiques. Incarnation de la longévité en Chine, l'or est le remède le plus noble de la pharmacopée chinoise: d'où son utilisation dans des soins d'excellence anti-âge chez Helena Rubinbstein (Gold Future), La Prairie, Odile Lecoin (Or, je vis, Or, je suis, Or, j'aime et Or, je rêve) et Carita (Crème Parfaite Corps Progressif . A des prix très joaillerie (le summum est atteint par Cellular Radiance Concentrate Pure Gold de La Prairie à... 514 euros les 30 ml ), on peut offrir à son visage un éclat 24 carats.

Pour célébrer son centenaire, Van Cleef & Arpels met l'accent sur l'or jaune avec Alhambra et Boucheron dans sa collection Exquises Confidences met en scène des frivolités de la Marquise de Pompadour, à savoir des jupons froufroutants, en les métamorphosant en étoffes précieuses en godron et or bien sûr.
Côté porcelaine, Kristian Gavoille signe pour Deshoulières le vase Makeflower aux fleurs d'or et Bernardaud un service entier dit «Feuilles d'or». Le service se fait ici parure. L'or se boit même dans une tasse! En effet, Mariage Frères vient de sortir une sélection très précieuse de thés, un thé blanc sculpté d'or 24 carats et un thé vert... doré à l'or fin.

comments powered by Disqus