La référence des professionnels
des communications et du design

Ressusciter les morts

Cliquez ici pour voir la vidéo

Le retour au petit écran d'un Orville Redenbacher version XXIe siècle a créé de nombreuses réactions négatives aux États-Unis. Le personnage emblématique a même été rebaptisé Orville Deadenbacher. Mais selon ConAgra, l'entreprise qui commercialise la marque de maïs soufflé, toute publicité est bonne.

La controverse provient de la numérisation du porte-parole décédé. Le résultat a laissé un malaise chez de nombreux téléspectateurs. Pour ConAgra, le dilemme était de pouvoir utiliser de nouveau ce personnage aimé du public. Stan Jacot, vice-président, marketing, a déclaré au magazine AdAge que, bien que le concept soit audacieux, les téléspectateurs s'habitueront éventuellement à la numérisation du personnage.

De son côté, Crispin Porter + Bogusky, l'agence derrière ce coup, estime que la publicité servira de référence pour l'utilisation de cette nouvelle technologie.

comments powered by Disqus