La référence des professionnels
des communications et du design

La maison de Mon oncle

Cliquez ici pour voir toutes les photos

Les visiteurs du salon parisien Futur Intérieur (salon des intérieurs contemporains) ont pu visiter la reconstitution de la maison Arpel, la demeure futuriste du film de Jacques Tati, Mon Oncle. Emblème de la vie moderne, cette résidence est, autant que le fameux oncle, la vedette de ce film-culte et visionnaire tourné en 1958.

Ce projet est la continuité d'un travail de reconstitution entrepris en 2006 avec la collaboration des héritiers de Tati, Macha Makeïeff et Jérôme Deschamps. À la suite d'une rencontre avec les fabricants-éditeurs de meubles Bruno Domeau et Philippe Pérès, ils ont accordé à ces derniers les droits de reproduction des meubles de la Villa Arpel.

«Dans la formidable maison Arpel, nous avons choisi le canapé haricot, le canapé à tubes verts et la chaise jaune de M. Arpel, car ces objets occupent presque des places d'acteurs dans le film. Les scènes dans lesquelles ils apparaissent n'auraient sans doute pas pu exister sans eux, soulignent Bruno Domeau et Philippe Pérès. De même, le rapprochement avec la chaise longue de Perriand/Le Corbusier dans le cas du canapé haricot, ou la similitude possible entre la Villa Arpel et celles de Robert Mallet-Stevens et des architectes modernistes de cette période, nous ont frappés et motivés pour relever le pari de fabriquer ces objets symboliques.»

Aucune esquisse des meubles ou objets dessinés par Jacques Lagrange, architecte et collaborateur artistique de Jacques Tati, n'a survécu. Bruno Domeau et Philippe Pérès n'ont pu se baser pour cette entreprise que sur les images du film. De nombreux prototypes ont du être exécutés afin de trouver les bonnes proportions pour l'usage, ainsi que les meilleurs matériaux et assemblages.

Chaque pièce Mon Oncle a été fabriquée à huit exemplaires numérotés, destinés aux collectionneurs ou à des démonstrations comme celle de ce salon de design.

comments powered by Disqus