La référence des professionnels
des communications et du design

L'industrie de l'électronique invitée à recycler

Alors que le marché québécois de l'électronique génère 30000 tonnes de déchets par an, une pétition invite les détaillants à faciliter la récupération et le recyclage des matériels usagés. Ainsi, une lettre ouverte collective, accompagnée d'une pétition, a été émise à l'occasion de l'exposition Mines d'ordures, dont le vernissage a eu lieu la semaine dernière (lire l'article).

Initiée par Marc St-Onge, producteur de la série télé du Rebut global, Charles-Mathieu Brunelle, directeur général de la Tohu, et le photographe Paul-Antoine Pichard, cette lettre ouverte rappelle certains chiffres éloquents : chaque année, au Québec, on achète 3,5 millions d'appareils électroniques (télévisions, ordinateurs, téléphones cellulaires, etc.), que l'on conserve en moyenne 2 à 3 ans. Seul 6% de ces 30000 tonnes de déchets est recyclé, alors que 82% du poids d'un ordinateur est recyclable.

Les initiateurs de la lettre ouverte rappellent en outre que des filières de récupération existent au Québec, notamment à travers les cinq Centres de formation en entreprise et récupération (CFER). Or, pour utiliser ces réseaux de façon efficace, ils souhaitent que les consommateurs puissent disposer simplement de leurs vieux équipements, en les ramenant là où on les vend. "Les détaillants constituent le trait d'union logique entre les consommateurs et les entreprises de récupération", y lit-on.

Pour lire la lettre ouverte et signer la pétition, cliquer ici.

comments powered by Disqus