La référence des professionnels
des communications et du design

Taatu: le petit frère européen de Second Life?

Cliquez ici pour voir la photo agrandie

Second Life a du souci à se faire car sa version européenne est en marche et elle compte bien se mettre à galoper très vite.

Créé en décembre 2005, ce nouveau monde virtuel baptisé Taatu nous vient tout droit de chez nos amis belges. Cet univers principalement destinée aux 12-25 ans se lance à la conquête de notre belle contrée après avoir séduit plus de 75 000 membres, appelés les Taatus, de l'autre côté de la frontière, dont 45 000 francophones. Taatu se positionne à la fois comme une plate-forme virtuelle d'échanges où les internautes peuvent se faire de nouveaux amis en chattant, aller au cinéma ou encore en discothèque, mais également comme une régie multimédia et un fournisseur de services liés à la communication interactive. En effet, côté annonceur, les concepteurs de Taatu ont tout prévu en créant des produits structurés et immersifs, allant du panneau publicitaire déroulant au bâtiment virtuel entièrement dédié. Ils leur proposent même des «Iles Taatu», tout un environnement virtuel multimédia entièrement consacré à une marque. Un nouvel espace publicitaire est né.

Côté consommateur, à l'instar de son concurrent Second Life, le monde Taatu recrée des décors qui ne sont sans rappeler notre quotidien. Les membres peuvent ainsi vivre par procuration, au travers d'un double virtuel appelé avatar, une série d'activités similaires à la réalité telles que passer une soirée au restaurant entre amis ou bien même épouser sa moitié Taatu.

Cependant, sur un plan économique, d'un côté comme de l'autre, aucun profit financier à la clé. Bien que l'accès au monde virtuel soit gratuit, les internautes peuvent décider de payer une souscription pour recevoir des TATs, la monnaie virtuelle, afin d'acheter des biens. Mais, contrairement à Second Life, il est impossible d'y introduire ses propres créations et par conséquent d'y faire du business. Pas question donc de créer sa petite entreprise dans Taatu. Mais ce nouveau monde est  bien plus simple et rapide que son grand frère américain.

A suivre...

comments powered by Disqus