La référence des professionnels
des communications et du design

Bras de fer entre Don Quichotte et le gouvernement

Pendant plus de trois semaines, l'association Les enfants de Don Quichotte a bousculé l'agenda politique à Noël.

Sortie de l'ombre, l'association a dénoncé le sort des sans-abri le 16 décembre dernier lançant un appel à l'Elysée. Peu à peu la capitale, notamment les quais du canal Saint-Martin, a revêtu des tentes multicolores.

Cette initiative, très médiatisée, a vite gagné du terrain partout en France. Les médias n'ont eu de cesse  d'évoquer les revendications de l'association et de dresser le profil des SDF rappelant les problèmes associés à l'exclusion : violence et santé en tête. Par ailleurs, ils ont précisé qu'au-delà de la question du logement se posait celle des moyens mis en oeuvre pour assurer un accompagnement à long terme pour une véritable réinsertion et un retour à l'emploi.

La presse a relayé les propos de Jean-Louis Borloo et Catherine Vautrin, indiquant parfois que le gouvernement avait sous-estimé l'ampleur du mouvement, même si par la suite M. Borloo s'est montré "plus constructif". Les propositions annoncées le 27 décembre par Mme Vautrin n'ont pas séduit et des militants ont entamé une grève de la faim. La presse a souligné que l'association avait "confisqué le débat politique" et qu'elle s'était imposée dans "les voeux du Président aux Français". Elle n'a pas manqué de rapporter les propos de MM. De Villepin et Sarkozy et de Mme Royal sur la question des SDF, jugée comme majeure dans la prochaine campagne électorale.

Début janvier, la presse a fait état des propositions du gouvernement: une refonte du système d'hébergement d'urgence avec un total de 27 100 places et un projet de loi sur le droit au logement opposable. Les médias ont salué la victoire de Don Quichotte tout en soulignant le sentiment des SDF et de diverses associations qui restent prudentes et vigilantes. Les tentes ne seront levées qu'au fur et à mesure que les logements seront concrètement proposés. Gare aux promesses non tenues!

 

Analyse réalisée par Sylvie Testard-Ramírez, directrice générale d'Echo Research. www.echoResearch.com. Sur la base de 178 articles extraits de la presse nationale française en ligne du 15 décembre 2006 au 9 janvier 2007.

 

comments powered by Disqus